POUR UNE REPUBLIQUE DE COMBAT…

… ET POUR EN FINIR AVEC LES PLEURNICHERIES SURJOUEES DU FN A HENIN-BEAUMONT

le FN est prêt à tout pour s’acheter une respectabilité et masquer sa vraie nature : communication « paillettes », autosatisfaction bavarde à l’occasion d’ « HB la Plage » comme de chaque événement, cris poussés par le choeur des indignés en peau de lapin qui simulent la dignité offensée lorsqu’on dénonce son populisme le plus vil. C’est en cela que le système de communication manipulatoire du FN est comparable à celui de la dictature mussolinienne.

Ce propos n’a rien d’une provocation, pas plus que le précédent. Il est politique, déterminé, sans concession. Le respect n’est pas la complaisance. Les ronds de jambe ne sont pas, ne sont plus de mise. Nous ne les avons que trop pratiqués. S’opposer au FN et reconstruire la gauche et la République à Hénin Beaumont n’est pas une promenade de santé, ni une aimable discussion de salon. C’est une lutte.

Cette tribune sera ma dernière intervention sur « HB la Plage ». Non pas parce que le sujet était futile : dans l’action publique, tous les sujets sont politiques. Mais parce qu’il y a aussi beaucoup d’autres sujets à continuer de traiter comme l’incompétence gestionnaire ou l’inquiétante absence de projet de l’équipe municipale, les humiliations ciblées sur le personnel municipal, la mise sous surveillance et dépendance des associations, et plus largement les prises de positions infectes sur les sujets de notre vie sociale (comme celui des migrants, très récemment), les magouilles financières de la famille Le Pen, le projet politique anti-républicain pour la Région et pour le pays qui révèlent, tout autant que sa communication frelatée, la véritable nature du FN. Il faut que toutes les choses soient dites. Et rien n’empêchera qu’elles le soient.

Désapprouver que le maire officie en maillot de bain n’avait rien d’une puérile polémique, mais au contraire tout d’une critique politique. Ce sont les extrapolations et les pleurnicheries de pataugeoire du FN qui ont tenté de la dénaturer. C’est pourquoi je persiste et signe. Rien n’était sous entendu, tout était très clair ! La photo publiée sur un site officiel de la ville a été décrite dans ses détails. Ni plus ni moins. Au demeurant, la photo en question a très vite été retirée ! Un maire ne se déshabille pas pour prouver qu’il est proche du peuple. Faire cela, c’est dévoyer la démocratie. Aucune insinuation, ni allusion à la vie privée de Steeve Briois. Cela n’est pas mon sujet, elle ne m’intéresse pas. C’est au contraire lui qui instrumentalise une caractéristique de sa vie privée comme arme publique pour dire qu’il est victime de discrimination. Cela s’appelle la « calomnie victimaire ».

Cette manipulation est scandaleuse, elle relève du procès en sorcellerie. J’ai cependant confiance en la justice de mon pays qui n’instruit pas de tels procès. Le FN rêve en réalité d’une société judiciarisée qui garantirait non pas la liberté d’expression mais son étroit contrôle normatif. Une société de juges qu’il tiendrait à sa botte pour être les chiens de garde de son idéologie. Son rêve, c’est le cauchemar !

Dans cette affaire, ceux qui ont surjoué l’indignation pour escamoter le fond du débat politique, je les combats. Les Tartuffe-du-politiquement-correct qui décernent le point Godwin alors qu’ils pratiquent eux-mêmes la « réduction à l’homophobie » pour clouer le bec de leur contradicteur, je les ignore. Ceux qui pensent que j’ai allumé une polémique stérile, je les appelle à l’approfondissement de la réflexion pour qu’ils se rendent compte que c’est le FN qui a détourné le débat et a tenté de le vider de sa substance politique. Ceux qui estiment que l’on victimise et que l’on fait monter le FN en tapant fort ont oublié que l’extrême-droite est déjà aux portes de la République. Ceux qui appellent à plus de modération et pensent que « l’habileté qui obtient des succès sans désordre ni fracas » est préférable à « la manière forte » réputée exagérée, je leur dis qu’on ne chasse pas le crocodile avec un filet à papillon.

Voici un florilège de ce que l’on a pu recueillir ces derniers jours dans les réseaux sociaux, où l’on trouve parfois le plus sombre de l’humanité. Cachés derrière l’anonymat ou le pseudo, les zélés collaborateurs de la fachosphère ont déversé des torrents d’insultes et de menaces. C’est dans ces torrents de boue que le FN puise sa force, qu’il recrute ses soutiens les plus actifs. Il les alimente comme il s’en alimente.

Que chacun se fasse son idée :

TWITERHB1

TWITHB4

TWITHB5

TWITHB3

TWITHB2

TWITHB6

250 messages de ce genre en 7 jours venus de toute la France ! C’est peu et beaucoup à la fois. Face à cette vague brune nauséabonde, les soutiens ont été plus nombreux et solides encore. La vigilance reste cependant de mise : les forces républicaines rassemblées et mobilisées ne doivent jamais perdre de vue ce qu’elles affrontent ! En même tant que l’on construit, que l’on porte des projets, il ne faut jamais rien laisser passer. Avant d’être un acquis, la République est un combat

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s